top of page
  • Maelle Chardonnens

Les chats champions des problèmes urinaires ! IRC, cystites, calculs : comment les prévenir ?

Le saviez-vous ? Le chat est le spécialiste des problèmes urinaires. D'ailleurs, l'une des premières causes de mortalité est l'Insuffisance Rénale Chronique (IRC). Dans un premier temps, je vous parlerai des différentes pathologies urinaires (causes, symptômes, traitements naturels) et, dans une seconde partie, des différents moyens de prévention.

Les cystites

Il existe plusieurs pathologies des voies urinaires fréquentes chez le chat : l’IRC, les calculs et la cystite. Commençons par parler des cystites ! Il s'agit d'une inflammation de la paroi interne de la vessie. Les symptômes sont assez similaires à ceux observer chez l'homme : difficultés à uriner, sang dans les urines, émissions fréquentes d'urines en faible quantité et également des signes de douleurs (léchage du ventre, animal prostré, ect). Les causes sont nombreuses : calculs urinaires ou vésicaux, tumeurs de la vessie, infection de la vessie, manque de mouvement,rétention urinaire et le stress. À noter que le chat est un animal particulièrement anxieux ! Certains se montrent assez tolérants, mais beaucoup sont très sensibles à tous les changements, que ce soit de lieu, de routine, des bruits inhabituels, ect. Certaines cystites sont dites idiopathiques, ce qui veut dire qu'elles n'ont pas de cause connue. On peut supposer que la plupart viennent alors d'un stress. Le traitement dépend bien entendu de la cause : antispasmodique, anti-inflammatoire, antibiotique, régulation du pH urinaire, voire même chirurgie en cas de calculs trop importants. Dans tous les cas, il est important d'encourager son animal à boire un maximum (Cf. fin de l’article).


Pour proposer un traitement naturel adéquat, le naturopathe va, dans un premier temps, s'intéresser à trouver la cause (normalement, le diagnostic est déjà posé par un vétérinaire). Ensuite, il pourra accompagner l'animal avec un ou plusieurs outils, notamment la phytothérapie, les soins énergétiques, un changement d'alimentation et l'adaptation de l'environnement de l'animal. Il est important de mentionner ici la canneberge, la plante principale pour traiter les cystites.

Les calculs urinaires

Les calculs urinaires sont une accumulation de minéraux en trop grande quantité dans l'urine. Ils peuvent se former au niveau de la vessie (calculs vésicaux), dans l'urètre (calculs urétraux) ou au niveau des reins (calculs rénaux). Il existe de nombreux symptômes : cystite, douleur, difficulté à uriner. Il existe des cas graves où l’animal ne peut même plus uriner ; ce qu’on constate plus facilement chez le chat mâle qui a un urètre étroit et coudé.Inutile de consulter un naturopathe pour ce genre de situation, il s'agit là d'une urgence vétérinaire ! Comme traitement, la régulation du pH urinaire, voire une chirurgie, sont nécessaires.Une alimentation spéciale est généralement conseillée.

La principale cause des calculs est généralement l'alimentation. En effet, une alimentation uniquement à base de croquettes est pauvre en eau (environ 10 %), alors que le chat sauvage est habitué à trouver toute l'eau nécessaire dans ces proies (souris composée à environ 70 % d'eau). Même avec un bol d'eau fraîche à disposition, il ne boira en général pas assez. L'urine sera alors plus concentrée en minéraux et ces derniers auront ainsi tendance à s'agglomérer.

Il y a également un autre facteur qui influence la formation de calculs. Lorsque le pH urinaire est trop acide ou trop basique des cristaux peuvent se former (cristaux de struvites ou de lithiases selon le pH). L'alimentation joue un rôle important dans la régulation du pH du corps. En effet, la viande sera plutôt acidifiante alors que les céréales seront plutôt alcalinisantes pour l'organisme. Le chat est un carnivore strict. C'est pourquoi, son corps supporte très bien les aliments acidifiants. Le naturopathe pourra proposer de la phytothérapie, avec par exemple la piloselle (lors de calculs en milieu acide) et la busserole (lorsque l'urine est trop basique).

L'insuffisance rénale

L'insuffisance rénale est une maladie dont environ 30 % des chats de plus de 9 ans souffrent ; elle peut être chronique ou aiguë. Les reins sont comparables à une station d'épuration : ils filtrent le sang et éliminent les déchets par l'urine. Lorsque ceux-ci fonctionnent moins bien, les déchets s'accumulent dans le corps. Quand on aperçoit les premiers symptômes, les reins sont généralement déjà détruits à 66 % et l’on considère que la maladie est alors irréversible. Voici quelques symptômes : le chat boit et urine beaucoup, il a des nausées et des vomissements, il perd du poids et des muscles, il est fatigué, les selles sont molles, il est déshydraté, il peut souffrir d'inflammation buccale ou de problèmes ophtalmologiques, ... Pour s'assurer du diagnostic, le vétérinaire fait en général une prise de sang, afin de mesurer différents facteurs (créatinine, urée et SDMA). Les causes peuvent être multiples et pas toujours identifiables, par exemple : une infection du rein, une intoxication par médicament, des calculs rénaux, une tumeur rénale, ect.


Et si l'alimentation avait un rôle important à jouer pour prévenir les IRC ?

Contrairement à ce qui est parfois dit, le chat est et restera toujours un carnivore strict. En effet, sa principale source d'énergie est obtenue lors de la transformation des acides aminés en glucose (néoglucogénèse). Dans le cas où il n'a pas assez d'acides aminés dans son alimentation, il ira puiser dans son tissu musculaire. C'est pourquoi il doit impérativement avoir suffisamment de protéines d'origine animale de qualité dans ses repas. Lorsque l'animal est malade, des compléments alimentaires peuvent être ajoutés à sa ration pour limiter, notamment, l'apport de phosphore. Il faut aussi impérativement l'encourager à boire. Un accompagnement en phytothérapie peut s'avérer bénéfique.

Comment prévenir les problèmes urinaires chez le chat ?

Je l'ai déjà pas mal abordé dans la première partie de cet article, l'alimentation est la base de la bonne santé de l'organisme. Je vous invite à consulter l'article sur "L'alimentation du chat" https://www.patturonat.ch/l-alimentation-du-chat ainsi que "Que choisir comme alimentation pour son chat ou son chien" pour avoir un aperçu des besoins et des différentes possibilités de nourrir son félin https://www.patturonat.ch/que-choisir-comme-alimentation-pour-son-chat-ou-son-chien


Si la cause de la maladie est le stress, l'animal pourrait être accompagné avec un traitement en phytothérapie ou avec des fleurs de Bach et son environnement pourra alors être adapté afin qu'ils répondent à ces besoins (marquage, faire ses griffes, endroit au calme pour manger, se reposer, bac à litière, accès à de la hauteur, etc.). Le nombre de possibilités étant élevé, il est important de choisir ces différentes adaptations au cas par cas.


Comme je l'ai mentionné à plusieurs reprises, il est judicieux de stimuler son chat à boire un maximum. Voici, comme promis, des astuces faciles à mettre en place :


- Proposer de l'alimentation humide

- Acheter une fontaine à eau

- Mettre plusieurs bols à différentes hauteurs dans plusieurs pièces

- Changer l'eau à différents moments (certains boivent mieux l'eau fraîche et d'autres l'eau "stagnante".) L'idéal est d'avoir plusieurs bols d'eau et de ne pas tous les changer en même temps !! Il n'est pas question de laisser l'eau plus de 2-3 jours !!

- Proposer des jeux avec de l'eau (piscine pour chat)

- Mettre l'eau à au moins 1 mètre des gamelles de nourriture(pour éviter que le chat ne fasse que manger sans toucher à son bol d'eau, car il est plus attiré par l'odeur de la nourriture)

- Eviter les gamelles en plastique (le chat n'aime pas l'odeur du plastique dans l'eau)

- ...

Comme vous l'avez vu durant cet article, les problèmes urinaires chez le chat sont nombreux. Très souvent, une alimentation adaptée, la mise en place de stratégie pour inciter son félin à boire ainsi qu'un environnement approprié à son animal suffisent à prévenir les maladies. Toutefois, je suis sûr qu'il y a encore d'autres choses à faire afin de maintenir en bonne santé son compagnon à 4 pattes !

Maëlle

Patturonat_NaturopathieAnimale

www.patturonat.ch


#chats #cystites #IRC #calculsrénaux #alimentationchats #chatsetleau #chatsmaladiesrénales #chatscystites #chatscalculsrénaux #chatsIRC #chatsstress #fleursdeBach #chatsmalades #phytothérapie #naturopathieanimale #soinsnaturels #therapiesnaturelles #comportementduchat #besoinsduchat #patturonat #canneberge #busserole #piloselle #faireboiresonchat #alimentationnaturellechat

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page