top of page
  • Maelle Chardonnens

Que choisir comme alimentation pour son chat ou son chien ?

Dernière mise à jour : 14 oct. 2022

« On est ce que l'on mange » ou plutôt, selon Hippocrate, « Que la nourriture soit ta première médecine ». Cette citation me parle énormément que ce soit pour ma propre alimentation ou celle de mes animaux. En effet, pour moi, une alimentation saine, équilibrée et adaptée est à la base d'une bonne santé. D'ailleurs, on le sait très bien, beaucoup de maladies (humaines ou animales) ont souvent pour origine une mauvaise alimentation ou une alimentation inadaptée. Les exemples ne manquent pas : l'obésité, le diabète, les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (=MICI), le cancer, ect.


C'est pourquoi, durant le mois d'août, je vous propose de découvrir les différentes alimentations possibles pour nos chats et nos chiens domestiques : Rawfeeding, BARF, Ration ménagère et Croquettes/pâtés. Le but est de donner une petite description objective de chaque régime alimentaire. Commençons tout de suite par le Rawfeeding !

Rawfeeding

Le Rawfeeding, ou Preymodel, est proposé par le vétérinaire Tom Lonsdale. Dans ce régime, seul de la viande, du poisson, des os et des abats crus sont donnés aux chats et aux chiens. Des restes de table ainsi que quelques fruits peuvent également être ajoutés. Lonsdale se base sur l'alimentation des loups et des chiens sauvages. Son but est de reconstituer les proportions d'os, d'abats et de viande d'une proie. Ce qui fait plus ou moins 70-80 % de viande, 10-15 % d'os et 10 % d'abats. Il propose également d'introduire 1 jour de jeûne par semaine.


Qu'est-ce que cela donne en pratique ?

On donne une carcasse entière ou des os charnus de grandes tailles (adaptés à la taille du chien ou du chat bien entendu) et cru. On pense à varier les sources de viande (poulet, lapin, mouton, poisson, etc...). Si on donne uniquement des os charnus, il faut ajouter des abats de toute sorte. Dans ce cas, on compte environ 30 % d'abats et 70 % d'os charnus.

Concrètement, on donnera des poussins, des souris, un lapin aux petits chiens tandis que pour les grands chiens on proposera des poulets, une tête de mouton, un cou d'agneau ou une queue de bœuf.

BARF

Le BARF signifie à l'origine « Bones And Raw Food ». Actuellement, on lui donne une autre signification : « Biologically Appropiate Raw Foods » ou « nourriture crue biologiquement appropriée ». Là aussi, on s'appuie sur l'observation de l'alimentation du chien et du loup sauvage pour proposer le menu de notre chat, chien ou furet. La base du régime est constituée d'os charnus et/ou de viande crue, d'abats, de panse, de légumes généralement cuits et mixés ou râpés et des huiles végétales et animales. Certains choisissent d'ajouter des céréales, des produits laitiers, des œufs et des herbes aromatiques. Les fruits peuvent également être proposés. Le but du BARF est également de proposer un maximum de diversité afin de s'assurer que notre carnivore absorbe tous les nutriments dont il a besoin.

Comment proposer un menu BARF à son chien ou à son chat ?


Si l'on décide de proposer du BARF sans céréales, les proportions suivantes sont généralement proposées : 80 % produits d'origines animales et 20 % d'origines végétales. Si les céréales font partie du menu, on compte 70 % de produits carnés pour 30 % de produits végétaux. Ensuite, il faut équilibrer entre les différents éléments d'origine animale (viande, os, panse et abat) et les végétaux (légumes, fruits et les éventuels céréales). On ne dépassera jamais les 5 % de produits laitiers dans la ration.

Pour les chats, on ne donne pas légumes, ni de fruits, et ni de céréales. Ce qui fait que son régime se rapprochera fortement du Rawfeeding ;)

Ration ménagère

La ration ménagère (=RM) est parfois associée aux restes de repas que nos grands-parents donnaient à leurs chiens. Actuellement, la RM consiste plutôt à préparer les plats de nos chats et de nos chiens nous-même. Pratiquement tous les aliments qui se retrouvent dans nos assiettes (à quelques exceptions prêts) sont cuits et donner à nos carnivores. On pourra proposer de la viande, du poisson, des produits laitiers, des légumes, des fruits, des huiles, des œufs, des féculents et des abats. Certains s'autorisent même à donner de temps à autre des pâtisseries à leur animal. Enfin, selon certains auteurs, les os sont à proscrire de ce régime. Il faut également privilégier un maximum de diversité pour avoir un menu équilibré.


Et en pratique ?

En règle générale, pour un chien, on comptera 1/3 de produits carnés (viande, produits laitiers, poisson), 1/3 de fruits et légumes et 1/3 de féculents. Pour les chats, on part sur 50 % de produits carnés, 30 % de légumes/fruits et 20 % de féculents. Il suffit de cuire tous les aliments et de les proposer à notre chat ou chien en faisant attention à ne pas trop épicer ou saler les plats préparés.

Croquettes/pâtés

Il en existe pour tous les goûts et tous les budgets !

Il existe deux méthodes de fabrication : par extrusion ou pressé à froid. La première consiste à chauffer sous pression la « pâte » pour obtenir ensuite des croquettes. La pression à froid, quant à elle, ne dépasse pas les 40°C et les aliments sont préalablement séchés ou désyhdratés.

Une croquette contient généralement 10 % ou moins d'humidité. Cependant, certains fabricants proposent des croquettes semi-humides (souvent environ 30 % d'humidité).

Niveau composition, on trouve généralement les parties non-utilisables pour la consommation humaine (os, abat, morceaux de viande, légumes, ect.). Les glucides (céréales, pomme de terre, riz, ...) sont indispensables pour faire agglomérer la croquette. Enfin, des compléments minéraux et vitaminés sont ajoutés. Les proportions et les compositions sont extrêmement variables d'un paquet à un autre. À nous de lire (ou d'apprendre à lire) les étiquettes !

Concernant les pâtés, on en trouve sous toutes les formes : filet, pâté, sauce, mousse. Ces différentes formes dépendent des recettes et du mode de préparation. Pour faire simple, les différents ingrédients sont mélangés, broyés, chauffés. Des sauces ou des gelées sont parfois ajoutées. Puis le mélange est mis en boîte et passer à l'autoclave afin de stériliser la préparation. Dans le cas où la boîte contient des filets, le mélange n'est simplement pas broyé. Le taux d'humidité se situe généralement autour des 70-80 %. Contrairement aux croquettes, il est tout à fait possible de trouver des pâtés qui ne contiennent absolument pas de glucides.

Pour conclure, il existe de nombreuses manières de nourrir son chat ou son chien. Toutes ont leurs avantages et leurs inconvénients. Certaines conviennent très bien à l'un et pas du tout à d'autres. À mon avis, il n'existe pas une seule manière de nourrir tous les animaux ! Le plus important est de s'adapter à l'animal et aux moyens de leur propriétaire. Je vous guide volontiers pour trouver ce qui vous convient à vous et à votre animal : info@patturonat.ch

Maëlle,

#naturopathieanimale #patturonat #alimentationchat #alimentationchien #chat #chien #bienêtreanimal #BARF #Rationménagère #Rawfeeding #Preymodel #alimentationnaturellechat #alimentationnaturellechien #croquettespâtés

Source :

https://www.autourdesanimaux.com/wp-content/uploads/Londasle-manuel-alimentation.pdf

https://raw-feeding-prey-model.fr/

Livre : Swanie Simon «Je nourris mon chien naturellement »

https://avisdechien.fr/alimentation/a-propos-du-barf/

https://barf-asso.fr/

Livre : Dr Ariane Garber, Nourrir mon chat et mon chien sans croquettes

https://www.adorablesbetes.com/ration-menagere-du-chien-definition-preparation-et-frequence/

https://nosamisleschiens.fr/ration-menagere-chien-mode-emploi-conseils/

https://amikinos.fr/la-fabrication-des-croquettes/

https://www.purina.fr/vos-questions-comptent/ingredients/humide-production

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page